Creation Vinium

Actualités

Vendredi 28 Avril 2011
Rapport du millésime 2010 en Bourgogne
2010, le millésime de l’exigence
Le millésime 2010 en Bourgogne est une réussite en dépit de conditions climatiques délicates. 2000 ans d’histoire ont en effet permis à la vigne et aux hommes de s’adapter, en Bourgogne, à toutes les situations. Loin d’être un hasard, cette longévité est la preuve que la vigne a trouvé dans ce vignoble septentrional une terre de prédilection, tout en s’adaptant aux variations climatiques.

Ici, faire du vin est un art qui ignore la facilité.


Les vignerons bourguignons savent faire preuve de discernement, d’une grande capacité d’adaptation et de savoir-faire pour obtenir le meilleur de chaque millésime. Les outils de pointe de prévisions météorologiques, les contrôles analytiques et la dégustation des baies constituent autant d’éléments pour anticiper et raisonner chacune des étapes déterminantes menant à la récolte.

La dégustation des baies a été particulièrement cruciale cette année, permettant un suivi à la parcelle de l’évolution du potentiel aromatique, point fort de ce millésime. Ici, le niveau de maturité et l’état sanitaire ont primé pour le choix de la date de récolte. Si habituellement les vendanges se font par couleur (traditionnellement rouge puis blanc), les vignerons, soucieux de la qualité, ont alterné entre parcelles rouges et blanches.

Les petits rendements obtenus résultent à la fois de la maîtrise de la taille par les viticulteurs, de la coulure et du millerandage engendrés par les conditions climatiques du printemps et du tri pratiqué à la vigne comme à la cave. Les vinificateurs ont ensuite su ajuster leur technique à la matière première récoltée pour en révéler le bel équilibre sucre-acidité, sans dénaturer l’expression aromatique.

Nul doute que les Bourgogne 2010 réservent de belles surprises aux amateurs de vins ! Les vendanges ayant pris fin début octobre, il est encore trop tôt pour juger définitivement les vins de ce millésime, même si quelques traits dominants se dessinent dès à présent.

Vins blancs
Du nord au sud de la Bourgogne, les vins blancs laissent percevoir toute la palette d’expressions du Chardonnay de Bourgogne, souvent copié, jamais égalé ! Ces vins équilibrés s’apprécient pour leur fraîcheur et leur pureté. La minéralité, présente en bouche, illustre la typicité des terroirs bourguignons. Ils reflètent l’élégance et la finesse des grands classiques de la Bourgogne.

Vins rouges
Les nuances olfactives des vins rouges se situent dans le registre des fruits rouges et fruits frais. Ces vins très parfumés présentent également une jolie couleur rouge cerise. En bouche, ils dévoilent des tanins soyeux et une belle harmonie entre acidité et rondeur. La sensation de fraîcheur persistante traduit parfaitement l’expression du Pinot Noir en Bourgogne.

Crémant de Bourgogne
Le millésime 2010 présente des jus de belle qualité pour les deux cépages Chardonnay et Pinot Noir. La qualité des raisins a permis une extraction tout en douceur donnant des vins de base présentant des acidités sans excès, une expression aromatique intense et une belle maturité.

Source : Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne – 16 novembre 2010.